10
09
2018

crossfit kids

Par Morgan Allion

CrossFit Kids : le CrossFit pour les enfants !

Diapositive1


CrossFit n’est pas que des Champions offrant des performances énormes. C’est aussi une école pour les enfants afin de leurs apprendre comment utiliser leurs corps sans les limitations qui n’existent que dans la tête des parents et des bien-pensants.

CrossFit, vous connaissez bien évidemment. Mais CrossFit Kids ? Le CrossFit pour les enfants ?

Déjà que certains trouvent que le CrossFit est dangereux pour les adultes, alors pour les enfants ?

Immersion dans le sport pour les petiots.

CrossFit Kids, définition

CrossFit Kids n’est pas CrossFit HQ. Il s’agit d’une autre société qui développe une méthodologie adaptée aux juniors. N’ayez pas peur, il ne s’agit pas des WoDs pour adultes simplement adaptés aux enfants : l’enfant n’est pas un adulte miniature, tous les entraîneurs le savent.

Les Kids, de part leur développement moteur en cours, ont des besoins particuliers : maintien de la mobilité qui est largement supérieure aux adultes, apprentissage/développement du système nerveux, développement de la capacité de réflexion et de la capacité d’appréhender des nouveaux gestes et de les répéter.

Les blocages des parents

Depuis des années, on nous rabâche que l’haltérophilie est mauvaise pour la croissance. Et quand on parle d’haltérophilie, on a forcément l’image du gars super costaud qui arrache 200 Kg au-dessus

de la tête …

Heureusement, cela est en train de changer pour de multiples raisons. La première est que l’on arrive progressivement à faire comprendre que le gonz qui arrache 200 Kg … il le fait parce qu’il en est capable, sinon on lui donnerait moins de poids. Et c’est pareil pour les enfants : on ne va pas leur donner 200 Kg à tirer, pousser ou jeter.

La seconde raison est que les études s’intéressent de plus en plus à l’utilisation de la musculation en général et de l’haltérophilie en particulier et qu’elles sont plutôt flatteuses pour la croissance et le développement neuromusculaire de l’enfant.

Ceux qui restent bloqués dans les vieilles idées prennent le problème à l’envers. Ils demandent des preuves que c’est  »bon » pour l’enfant au lieu de se demander si c’est  »mauvais » pour ce dernier. En fait, ils répercutent leurs propres peurs, leurs propres limitations à l’enfant.

Et répondre à cette question est nettement plus simple. Si l’enfant a suivi un apprentissage progressif et qu’il est capable de faire un geste, pourquoi le lui interdire ?

Lui interdisez-vous de porter son cartable (nettement plus néfaste puisque répété à longueur d’année), lui interdisez-vous de grimper à un arbre, de lever son vélo, de lancer des objets, de nager, de sauter ? Non, il s’amuse et s’il peut le faire, pourquoi le lui interdire en dehors des dangers immédiats (voitures qui passent, sauts dans un trou, nage dans une Baïne, absence de surveillance, etc.). Les parents ne se demandent pas si c’est bon, mais si c’est mauvais. Et si cela ne l’est pas, ils laissent leurs chérubins s’amuser.

Ce que CrossFit Kids va apporter aux enfants ?

Tout d’abord, il va apprendre à suivre des règles, des consignes. Les Coaches vont demander aux enfants de faire des choses avec des consignes, des tops départ. Les enfants vont apprendre à se concentrer sur la tâche et à utiliser les consignes pour les faire.

Ensuite, les enfants vont apprendre à se retrouver au milieu d’autres enfants. Trop sont actuellement coupés des autres et réduisent leurs développements. La mixité, la promiscuité sont des éléments importants dans la sociabilisation de l’enfant.

Puis, ils vont apprendre à connaître leurs corps, leurs limites (ou non limites). Ils vont apprendre à ne pas avoir peur, à comprendre qu’ils peuvent faire plus que se déplacer du canapé à la chambre et qu’ils ont d’autres muscles que ceux qui servent à la console de jeu ou à tenir la fourchette.

De plus, comme le montre la plupart des études (pas des articles de « Femme actuelle » ou autre … ), le renforcement musculaire qui dérive de la pratique sportive va améliorer et faciliter la croissance de l’enfant : l’os n’est fort et solide que s’il subit des tensions).

Saupoudrez le tout de progressivité (on ne demande pas la même chose à un enfant de 4 ans qu’à un ado de 14 ans).

Et vous vous retrouvez avec un futur adulte ayant confiance en lui, connaissant ses limites, sachant vivre en groupe (n’ayant pas peur d’autrui), y connaissant sa place et surtout en bonne santé.

La démonstration par l’exemple

Pour casser les mythes, reprenons un texte de Sarah Klein, coach US et rédactrice au Huffington Post qui a testé une séance pour les kids.

La Séance : Le WOD du mardi 18 Mars, 2014 CrossFitKids.com

Quel niveau : Le WoD était adapté aux enfants Pré-scolaire (l’équivalent de la maternelle pour nous).

L’échauffement

5 minutes d’enchaînement (ou 3 tours max pour les plus rapides)

  • Bear Crawl
  • 3 Accroupissements (squats) très lents
  • Roulades en avant
  • 5 mètres de marche en faisant les plus grands pas possibles
  • 10 mètres d’aller retour en courant
  • 10 mètres en faisant des foulées bondissantesBref, ce que font tous les enfants dans les parcs pour enfants.

Ensuite, le cœur de séance

Un Amrap4 (le plus de tours possibles en 4 minutes), chaque tour étant composé de :

  • 3 haussements d’épaules en position de Dips
  • 5 mètres de marche en crabe
  • Planche
  • 3 sauts sur place en se retournant
  • 5 mètres de sauts en longueur pieds joints
  • 5 sauts sur place sur une jambe

Après ce travail, le retour au calme avec des maintiens de postures du canard (rester accroupi), de l’oie (fentes), etc.

Soit en tout 14-15 minutes effectives, auxquelles on ajoute les pauses pour expliquer et ré-expliquer, pour boire, pour rire …

Bref, comme on le voit, les enfants ont subit une séance de torture avec des charges impossibles, une rigueur digne des anciennes écoles de gymnastique de Roumanie et une prise de risque… intolérable 😉 !